Renégocier son prêt hypothécaire

rachat de credit hypothecaire
  • Posted by: admin
  • 2018-05-08

Renégocier son prêt hypothécaire

Le marché du crédit accuse actuellement un taux d’intérêt historiquement bas, au grand profit des emprunteurs. C’est alors que les personnes ayant contracté un prêt se sentent lésés par le phénomène. Cela concerne notamment les prêts à long terme à l’instar des prêts hypothécaires et des prêts immobiliers. Ainsi, il peut être opportun de se demander si une renégociation de son prêt s’avère profitable.

Intérêt de la renégociation

Le taux directeur affiché par la Banque centrale européenne a été relativement bas au cours des dernières années. Les coûts des crédits proposés par les banques ont conséquemment connu une baisse. Et les emprunteurs songent de plus en plus à renégocier leurs anciens prêts. La renégociation a donc pour but de profiter de la baisse des taux pour avoir un crédit moins onéreux.

L’opération n’est jugée intéressante que si la durée restante du prêt hypothécaire n’est supérieure à 10 ans. Et le taux hypothécaire actuel doit être au minimum 1% inférieur au taux hypothécaire de base. La prise de décision est facile lorsqu’il s’agit d’un crédit à taux fixe. Par contre, convertir un prêt à taux fixe en un prêt à taux variable comprend un risque de voir ses mensualités augmenter en cas d’éventuelle hausse des taux dans le futur. Dans tout les cas, vous pouvez recourir à une simulation sur credit4you pour dénicher la meilleure solution hypothécaire.

Démarches de renégociation

La renégociation du prêt hypothécaire s’effectue en principe auprès du fournisseur de crédit actuel. Votre banque peut facilement consentir à refinancer votre prêt si vous avez un profil sérieux et une bonne relation avec elle. Mais si votre prêteur décline votre demande de renégociation, il est toujours possible de faire jouer la concurrence et de vous rapprocher d’un autre établissement. Il faut savoir qu’une opération de renégociation implique le paiement de certains frais : frais de refinancement (interne ou externe selon que l’emprunteur ait changé d’établissement de crédit ou non), frais d’annulation et de nouvelle inscription d’hypothèque, frais de dossiers et de frais de souscription d’une nouvelle assurance.

Coûts de l’opération

Estimer le coût total du nouvel emprunt est nécessaire pour savoir si la renégociation est réellement profitable. Il faut pour ce faire réaliser une évaluation des différents frais suscités. Sachez que les frais de refinancement auprès de la même banque équivalent à une indemnité de remboursement anticipé limitée à trois mois d’intérêts.
En cas de changement de banque, une nouvelle hypothèque sera nécessaire car il se peut que le bien immobilier hypothéqué ait augmenté de valeur depuis la dernière hypothèque. Après un calcul de l’ensemble des frais et un aperçu des coûts avancés par différents établissements, vous saurez si renégocier votre emprunt hypothécaire est financièrement avantageuse.

Une solution pas toujours évidente

Malgré la volonté de nombreux emprunteurs à refinancer leurs prêts, le blocage se situe souvent au niveau des établissements financiers. En effet, les banques peuvent mettre certaines conditions en avant pour empêcher leurs clients de renégocier leurs crédits. Cela peut par exemple s’agir d’une obligation de souscrire l’assurance restant dû ou une assurance incendie uniquement auprès de la banque. Aussi, les banques rechignent le fait que l’octroi d’un taux hypothécaire plus bas entraine une chute considérable de leurs marges de profit. Elles jugent que le montant des intérêts perçus grâce aux crédits n’est pas suffisamment supérieur au montant des rémunérations des épargnes à payer. Car il faut noter que l’activité de la banque consiste principalement à emprunter (via l’épargne) pour ensuite prêter (via le crédit).

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *